Quelles qu’en soient les circonstances, la perte d’un être cher est toujours vécue comme brutale. Les mots manquent pour décrire l’immense chagrin que l’on peut ressentir.

À la suite de cet évènement traumatique va débuter la période du deuil. On ressent le deuil, parce que l’on se sentait attaché et uni à l’autre. Être en deuil c’est vivre un déchirement, ressentir le manque de l’autre, c’est être confronté à l’absence définitive de l’autre. Cette déchirure peut se traduire par des émotions très diverses : la colère, la peur, l’angoisse, la détresse, la culpabilité …

La cérémonie des obsèques marque généralement le début de cette période. Les derniers au revoir au défunt sont le passage vers la traversée qu’est le deuil. Chacun vit la période de deuil à sa manière et à son rythme. Pour certains, ce passage sera long, pour d’autres moins. Mais on dit souvent qu’il faut au moins une année afin de revivre toutes les dates anniversaires, qui ravivent à chaque fois des souvenirs douloureux.

Les émotions ressenties pendant deuil vont varier, changer, parfois la personne endeuillée aura l’impression de régresser, de retrouver une émotion qu’elle pensait avoir dépassée. Mais le deuil est comme ça, à l’image d’un périple, il est parsemé de variations,  il fluctue avec le temps.

On peut le considérer comme un processus de reconstruction. Il mènera, petit à petit, la personne endeuillée à réinvestir sa vie, à accepter ses souffrances et sa désolation, tout en gardant le souvenir du défunt. La personne endeuillée doit rester entourée, et garder à l’esprit que sortir un jour de la douleur et de l’affliction ne signifie pas faire passer dans l’oubli la personne aimée, cela signifie tisser une nouvelle relation avec elle, et dire à nouveau oui à la vie.

Le deuil de ses parents

Le deuil est vécu de manière différente pour chaque personne, mais perdre un parent renvoie la plupart des gens aux mêmes schémas. Perdre son père, ou sa mère, fait raisonner en soi un sentiment de vulnérabilité ou d'insécurité.
Lire la suite

Les Chrysanthèmes, fleurs de la Toussaint

Le chrysanthème est traditionnellement utilisé comme plante d'ornement pour les tombes, au moment de la Toussaint. Elle symbolise un hommage à nos proches disparus, mais d'ou vient cette tradition ? Pourquoi le chrysanthème c'est imposé comme l'unique fleur en ce moment de l'année ?
Lire la suite

Le recueillement

Dans un monde ou tout va très vite, prendre le temps de s'arrêter un instant pour se recueillir n'est pas chose aisée. Néanmoins, le recueillement est essentiel pour franchir les étapes du deuil, et fabriquer le souvenir de l'être aimé ...
Lire la suite

Les cinq étapes du deuil

Être en deuil, c’est vivre un déchirement, être confronté à l’absence définitive de l’autre. Identifier cinq étapes au deuil, permet à la personne endeuillée de normaliser sa souffrance, et de s'accorder l'espoir de reprendre un jour, goût à la vie.
Lire la suite

Comment réconforter une personne en deuil

Perdre une personne avec qui on partageait des instants de vie est une épreuve difficile à surmonter. En tant qu’organisme de pompes funèbres, nous considérons qu’il existe des pistes à suivre si on souhaite venir en aide à une personne endeuillée.
Lire la suite

Fleurs pour le deuil

Elles sont un symbole à la fois d’hommage au défunt et une marque de soutien envers les proches de ce dernier. Le rituel des fleurs est différents selon les cultures. Quels choix faire pour des obsèques ? Naturelles ou artificielles ?
Lire la suite

Le deuil pour l’enfant

Le deuil est une épreuve compliquée. Comment accompagner l’enfant qui vit les choses différemment ? Lui dire la vérité : la mort fait partie de la vie, l’écouter sans le forcer. Il faudra trouver l’équilibre, pour l’aider à transformer le chagrin en souvenir.
Lire la suite

Le deuil du conjoint

Réapprendre à vivre, sans l’autre, sans le couple, et sans l’amour qui les unissait. La perte de l’être aimé est une blessure qui va mettre du temps à cicatriser, mais qui finira un jour par être pansée, grâce au deuil.
Lire la suite