Noël et le deuil : Comment traverser les fêtes de fin d’année après la perte d’un proche ?

noel et le deuil

Vivre ses premières fêtes de fin d’année avec l’absence du défunt est une épreuve difficile à surmonter. Le deuil se manifeste par une tristesse profonde, mais s’accompagne aussi parfois de colère, de choc, de culpabilité, d’anxiété… Toutes ces émotions qui entrent en contradiction avec la joie censée accompagner les fêtes de fin d’année. Une chose est sûre, que vous décidiez d’éviter les fêtes cette année ou que vous les passiez en famille, ce sera un Noël particulier pour tous. C’est un nouveau passage, dans lequel vous trouverez du réconfort, ou alors pendant lequel vous serez plongé dans une intense tristesse. Il n’y a pas de recette miracle, mais nous allons vous donner quelques conseils pour bien se préparer et traverser Noël et le jour de l’an avec le plus de sérénité possible. 

Comment fêter Noël quand on est en deuil ? 

La période des fêtes de fin d’année peut être particulièrement difficile après la perte d’un être cher. Il est normal de ressentir de la tristesse, de la colère, voire de la confusion pendant cette période. Autorisez-vous à ressentir et à exprimer vos émotions. Si vous passez Noël en famille, n’hésitez pas à évoquer le défunt si vous en ressentez le besoin. Faire un tabou de la situation ne sera bénéfique pour personne. 

Comment passer Noël autrement ?

Si les anciennes traditions familiales vous rappellent trop votre proche, peut-être est-il temps d’instaurer de nouvelles traditions. Cette recherche de renouveau vous permettra non seulement de moins ressentir l’absence, puisque vous apportez un changement, mais aussi de vous aider à vous concentrer sur ce nouveau projet. Vous pouvez organiser les fêtes dans un lieu neutre, ou simplement au restaurant. Vous pouvez inviter de nouvelles personnes, ou même passer les fêtes avec des personnes qui passent par une épreuve similaire… 

Cherchez du soutien et du réconfort chez vos proches

La solitude fait l’objet d’un récent communiqué de l’organisation mondiale de la santé (datant du 15 novembre 2023); L’isolement social constitue aujourd’hui une menace urgente pour la santé humaine. Le deuil plonge parfois la personne qui le vit dans un besoin de repli. S’il est normal d’être moins enclin à participer aux fêtes de fin d’année après la perte d’un proche, il est important de garder le contact avec votre famille et vos amis. Cherchez le soutien de votre entourage, restez entouré, même si c’est seulement par le biais du téléphone ou d’internet. Vous pouvez aussi faire appel à des groupes de soutien, de paroles, d’écoute, des associations d’accompagnement au deuil… 

Toutefois, si rester seul et s’isoler du reste du monde n’est pas conseillé. N’hésitez pas à faire des compromis. Soyez indulgent envers vous-même. Cette année, les fêtes risquent d’être une véritable épreuve émotionnelle. Ne vous forcez pas à organiser les festivités si vous ne le sentez pas, faites plus simple, voir complètement différemment, si vous sentez que vous avez besoin de temps pour récupérer. Si vous êtes invité, prévenez que vous ne resterez peut-être qu’un temps. 

Si une personne endeuillé passe les fêtes de noel à vos côté, n’hésitez pas à la réconforter en lui proposant de l’écouter, ou pourquoi en rédigeant un mot de condoléance en guise de cadeau de Noel, pour lui montrer que vous partagez sa peine et que vous êtes là à ses côtés.  

Laissez place au recueillement 

Créez un espace, qui pourra devenir un rituel pour honorer la mémoire de votre être cher. Vous pouvez allumer une bougie, écrire une lettre, créer un album photo, écouter sa musique… Trouver une activité d’hommage qui vous réchauffe le cœur et vous permettra de vous immerger dans sa présence. Vous pouvez accomplir ce rituel à Noel, à la date anniversaire de la personne ou même pour commémorer la date anniversaire de son décès

Consultez un professionnel si nécessaire

L’absence de l’autre laisse place à un vide. Ce vide nous rend triste et cette tristesse peut être douloureuse. La douleur est normale, cependant, sans vouloir l’annihiler totalement, il est intéressant de trouver des solutions pour arriver à vivre des instants de répit physique et psychique. Pour vous aider, vous pouvez faire appel à des professionnels du bien être. 

Vous pouvez par exemple, le temps du deuil, consulter un psychologue, à qui vous pourrez parler régulièrement. Il existe aussi d’autres spécialistes comme les sophrologues, avec qui vous pouvez travailler à la fois sur votre corps et sur vos émotions. 

Si la souffrance devient trop accablante, qu’elle vous limite voir vous handicap complètement dans votre quotidien, et que l’anxiété devient sévère il est important d’en parler à un spécialiste de santé comme votre médecin de famille, ou un psychiatre. Le deuil peut évoluer en une forme plus complexe, qu’on appelle deuil pathologique, et qui nécessite un suivi.

 

2H
Devis gratuit
Une réponse en 2h
et sans engagement
09.72.20.02.40

Les 10 meilleurs podcasts sur le deuil et la mort

Écouter un podcast permet d'optimiser son temps et de transformer des moments d'attente en occasions d'apprentissage ou de divertissement. Il existe une multitude de podcasts sur des sujets variés, y compris sur des sujets sensibles, voire tabous, comme le deuil ou la mort.
> Lire la suite

Guide des fleurs de cimetière par saison

Se rendre au cimetière et passer un temps symbolique avec le défunt peut apporter un certain réconfort. Les fleurs jouent alors un rôle crucial. Elles symbolisent le lien affectif qui unissait la famille au défunt. Mais quelles fleurs déposer selon la saison ?
> Lire la suite

Condoléances Touchantes : que dire en cas de décès ?

Lorsqu’une personne vient de perdre un proche, elle se retrouve fragilisée et vulnérable. Il est donc sensé de s'interroger sur la manière d’évoquer cet événement. Présenter des condoléances, c’est avant tout montrer votre soutien à la personne en deuil. Voici quoi dire ou ne pas dire.
> Lire la suite

Deuil et travail : congé de deuil, aménagement de poste… Nos conseil pour votre retour au travail

Après une deuil, la vie doit rapidement reprendre son cours. Malgré le manque de motivation, la personne en deuil devra reprendre le chemin de son lieu de travail. Alors comment arriver à surmonter ce retour brusque à la réalité et concilier deuil et travail ?
> Lire la suite

Noël et le deuil : Comment traverser les fêtes de fin d’année après la perte d’un proche ?

Les fêtes de fin d 'année sont un passage, dans lequel vous trouverez du réconfort, ou alors pendant lequel vous serez plongé dans une intense tristesse. Il n’y a pas de recette miracle, mais nous allons vous donner quelques conseils pour bien se préparer et traverser Noël et le jour de l’an avec le plus de sérénité possible. 
> Lire la suite

Annoncer la mort à un enfant, les conseils du psy

Un sujet qui nous paraît aujourd'hui évident du haut de notre expérience, devient une source d’interrogation : qu’est-ce que l’enfant imagine et connaît de la mort ? Comment la lui expliquer ? S’ajoute à cela la charge affective : la mort est un sujet grave, triste, et nous aimerions préserver nos innocents petits êtres le plus longtemps possible.
> Lire la suite

Les plus belles citations sur la mort

Les citations sur la mort, sur le deuil et sur la vie nous touchent, nous bouleversent parfois, et peuvent aussi aider à apaiser nos maux. Ce sont des mots qui protègent des maux.
> Lire la suite

Deuil pathologique ou deuil normal?

Récemment, un trouble du deuil prolongé a fait son apparition dans le DSM-5, qui est l’ouvrage qui classifie les maladies mentales et leurs symptômes. Cette apparition pose question en faisant d’une période de fragilité normale, une pathologie. 
> Lire la suite

Comment commémorer un anniversaire de décès ?

Puisque cette date restera à jamais gravée, autant en faire un jour de commémoration, une manière de célébrer chaque année la vie du défunt, par des actes que vous choisirez en fonction du bien qu’ils vous apportent. Nous vous donnons des idées de commémorations, pour créer une journée à votre image.
> Lire la suite