Comment commémorer un anniversaire de décès ?

anniversaire de décès
Crédit photo : Ian Schneider

Les obsèques sont un moment de réunion et de soutien. Après les funérailles, la personne endeuillée peut ressentir un vide. Le temps est alors venu de réapprendre à vivre avec l’absence, c’est ce qu’on appelle le deuil. Pour vivre un deuil, chacun choisit ses propres rituels, ceux qui réconfortent, qui aident à trouver un équilibre entre douleur et douceur. L’un de ces rituels peut être de commémorer l’anniversaire de décès.

Planter un arbre du souvenir

Si vous avez un jardin, vous pouvez planter un arbre, à l’anniversaire de décès de votre proche. L’endroit où il sera planté pourra alors devenir un lieu de commémoration, il peut symboliser la dernière demeure au même titre que la tombe. C’est une idée qui prends encore plus de sens si le défunt était proche de la nature, mais aussi s’il avait décidé de n’avoir aucune sépulture, dans le cas où ses cendres ont été dispersées par exemple.

Vous rendre au cimetière

La tradition religieuse veut qu’on se rende au cimetière à la Toussaint et aux Rameaux. Bien sur le cimetière est ouvert toute l’année, mais se rendre au cimetière à la date anniversaire du décès peut vous permettre de vivre pleinement cette journée comme une journée de deuil. Au cimetière, vous pouvez déposer des fleurs, allumer une bougie, parler au défunt, déposer des photos sur sa sépulture. Vous pouvez aussi décider d’entretenir la sépulture à cette date, ou de déléguer cette tâche. La maison Cridel s’occupe de l’entretien des tombes, à Paris, en Île-de-France et au Pays Basque, pour plus d’informations, consultez notre page dédiée.

Vous réunir en famille 

Pour vivre sereinement un deuil, il faut se sentir entouré. L’anniversaire de décès peut être l’occasion de se réunir en famille et parler du défunt, de votre relation à lui, et organiser un moment riche en souvenir et en émotion. Il y aura peut-être des instants difficiles, des larmes, de la tristesse, mais ce sont des émotions qui valent le coup d’être ressentis à plusieurs. 

Écrire … 

… Un texte, un discours, un poème, une chanson, une lettre. Mettre en mot ce qu’on ressent permet d’exprimer le trop-plein d’émotions que provoque la perte. Vous pouvez commémorer un anniversaire de décès en mettant en mot soit vos émotions, soit en écrivant sur le défunt, sa vie, sa personnalité. Une bonne manière de rappeler à vous le souvenir et d’honorer cette journée.

Simplement y penser

Ce n’est pas vraiment un rituel de deuil, puisque vous y penserez forcément. Mais c’est peut-être justement une bonne occasion d’y penser pleinement, de regarder des photos, de regarder à nouveau un film ou une série que vous auriez regardé avec la personne. 

Quelle que soit l’idée que vous choisirez, si commémorer un anniversaire de décès peut paraître un peu macabre, nous sommes convaincus qu’il s’agit au contraire d’un excellent moyen de cheminer dans le deuil, de ne pas garder enfouies des émotions qui ne demanderaient qu’à s’exprimer, et pourquoi pas de se donner une excuse pour se rassembler et se sentir moins seul face à la perte. 

2H
Devis gratuit
Une réponse en 2h
et sans engagement
09.72.20.02.40

Comment commémorer un anniversaire de décès ?

Puisque cette date restera à jamais gravée, autant en faire un jour de commémoration, une manière de célébrer chaque année la vie du défunt, par des actes que vous choisirez en fonction du bien qu’ils vous apportent. Nous vous donnons des idées de commémorations, pour créer une journée à votre image.
> Lire la suite

Comment rédiger une carte de condoléances

Lorsqu’un décès survient, il est courant d ‘adresser aux personnes les plus proches du défunt un message de condoléances. Ce n’est pas un acte courant, ni facile à réaliser. Cette rédaction demande du tact et de savoir s’exprimer avec empathie et avec le cœur.
> Lire la suite

Ces associations qui vous aident à traverser le deuil

En tant qu’organisme de pompes funèbres, notre mission est d’accompagner les familles au moment de la perte d’un proche. Nous sommes là pour faciliter les démarches administratives, nous sommes là pour la prise en charge du corps et son devenir, en fonction des volontés du défunt, et nous sommes là pour accompagner la famille dans … Consulter
> Lire la suite

Le deuil au temps du coronavirus

La restriction concernant les obsèques prise en ces temps de crise sanitaire, laisse les familles qui vivent un décès avec un vide qu'il est important de combler pour qu'elles puissent accéder au deuil et cheminer vers une vie plus sereine. Nous vous donnons quelques idées pour pallier l'absence de cérémonie et rendre hommage malgré l'éloignement.
> Lire la suite

Les livres pour enfants qui parlent de la mort

La littérature jeunesse permet de mettre des mots et des images, sur des sujets qu'il n'est pas toujours facile d'aborder, comme la mort. Nous avons sélectionné pour vous quelques ouvrages à lire à vos enfants et petit-enfants, pour aborder ce sujet en douceur.
> Lire la suite

Le deuil de ses parents

Le deuil est vécu de manière différente pour chaque personne, mais perdre un parent renvoie la plupart des gens aux mêmes schémas. Perdre son père, ou sa mère, fait raisonner en soi un sentiment de vulnérabilité ou d'insécurité.
> Lire la suite

Les Chrysanthèmes, fleurs de la Toussaint

Le chrysanthème est traditionnellement utilisé comme plante d'ornement pour les tombes, au moment de la Toussaint. Elle symbolise un hommage à nos proches disparus, mais d'ou vient cette tradition ? Pourquoi le chrysanthème c'est imposé comme l'unique fleur en ce moment de l'année ?
> Lire la suite

Le recueillement

Dans un monde ou tout va très vite, prendre le temps de s'arrêter un instant pour se recueillir n'est pas chose aisée. Néanmoins, le recueillement est essentiel pour franchir les étapes du deuil, et fabriquer le souvenir de l'être aimé ...
> Lire la suite

Les cinq étapes du deuil

Être en deuil, c’est vivre un déchirement, être confronté à l’absence définitive de l’autre. Identifier cinq étapes au deuil, permet à la personne endeuillée de normaliser sa souffrance, et de s'accorder l'espoir de reprendre un jour, goût à la vie.
> Lire la suite