Comment rédiger une carte de condoléances

Crédit photo : Debby Hudson

Lorsqu’un décès survient, il est courant d ‘adresser aux personnes les plus proches du défunt un message de condoléances. Ce n’est pas un acte courant, ni facile à réaliser. Cette rédaction demande du tact et de savoir s’exprimer avec empathie, avec le cœur. Si chaque message doit être personnel, il existe néanmoins quelques règles à respecter. Pour commencer, si vous en avez la possibilité, il peut être plus réconfortant pour la personne de recevoir ce message de vive voix, un appel ou même la possibilité de se voir en personne est à préférer. Si ce n’est pas possible, mieux vaut écrire une carte courte et personnelle qu’un message standard trouvé sur le web. 

Par quoi commencer votre carte de condoléances ?

Votre carte de condoléance doit être adressée à la personne qui vit le deuil, elle doit commencer par une formule solennelle comme “cher …”. Appelez la personne par son prénom si c’est votre habitude, ou son nom si c’est ce que vous utilisez. Dans cette partie de la carte, mieux vaut ne pas utiliser les surnoms qui font moins sérieux et pourraient faire penser que vous ne mesurez pas la gravité de la situation. Ensuite, vous pouvez commencer par dire que vous êtes très affecté par cette perte, ou si vous connaissez très peu le défunt, vous pouvez montrer que la tristesse qui accable la personne en deuil vous attriste, et vous pouvez mentionner à la personne qu’il ou elle est dans vos pensées et que vous souhaitez lui montrer que vous êtes présent pour lui/elle.

Rédiger une carte de condoléances, si vous connaissiez bien le défunt

Si vous et le défunt étiez proches, vous pouvez partager une anecdote, un souvenir, qui pourrait redonner le sourire l’espace d’un instant à la personne à qui vous écrivez la carte. Vous pouvez faire preuve d’humour, mais avec goût, gardez en tête que le but est de réconforter la personne qui vous lira, et de revivre à travers vos messages des souvenirs du défunt. Dépeignez une image positive du défunt, les désaccords, les disputes et autres souvenirs négatifs sont mal perçus.

Rédiger une carte de condoléances, si vous ne connaissiez pas bien le défunt

Il se peut que vous ayez à rédiger une carte de condoléances alors que vous ne connaissiez pas ou peu le défunt. Dans ce cas, gardez en tête que votre message se veut réconfortant pour la personne qui vit la perte. Vous pouvez employer des messages tels que :

« Je vous envoie tout mon amour et ma sympathie durant ces moments douloureux. »

« Mes chaleureuses pensées vous accompagnent et je vous souhaite bon courage.»

« Je tiens à vous exprimer mes plus sincères condoléances. »

« Mon cœur est avec vous. »

« Puissiez-vous être réconforté par tout l’amour qui vous entoure. »

Offrez votre soutien.

Que vous connaissiez ou non la personne décédée, offrir votre soutien à ses proches est un acte humain et qui prouve votre empathie et votre sympathie. Vous pouvez proposer de l’aide pour le quotidien, rendre un service qui soulagerait la personne en deuil : garder ses enfants, offrir des repas, proposer de participer financièrement aux funérailles, proposer d’aider pour les démarches après décès… Cette aide sera certainement précieuse. Mettez-vous à la place de la personne endeuillée : de quoi auriez-vous besoin si vous étiez dans sa situation ?

Ce qu’il vaut mieux éviter dans un message de condoléances

Premièrement, il faut éviter d’en faire trop. Il s’agit de rester authentique, d’exprimer votre émotion sans trop vous épancher. Éviter les formules comme “je sais ce que tu ressens” ou “ça va passer”, “tout va aller mieux”. Vous ne pouvez pas ressentir le deuil à la place de la personne, même si vous pensez être bien intentionné, ces phrases peuvent être mal interprétées.

Ne comparez pas cette perte à un de vos souvenirs de deuil, chaque deuil est différent, l’objectif d’une carte de condoléance est de montrer que vous pensez à la personne en deuil, pas de centrer le message sur votre propre expérience.

Éviter aussi les tournures comme “il a bien vécu” “il a eu une belle mort” “il a fait son temps”… Vous n’aimeriez probablement pas les entendre vous-même en cas de deuil.

Enfin éviter de dire à la personne qu’elle ira bientôt mieux, que le temps guérit toutes les blessures, que “ça passera”, même si c’est vrai, c’est difficile à entendre quand on est très triste et il arrive que certaines personnes n’aient dans un premier temps pas envie de se séparer de cette tristesse, qui serait synonyme d’oublier l’être aimé.

Votre lettre doit être courte et agréable à lire. Notre fiche conseil sur comment réconforter  une personne en deuil pourra aussi vous être utile.

2H
Devis gratuit
Une réponse en 2h
et sans engagement
09.72.20.02.40

Comment rédiger une carte de condoléances

Lorsqu’un décès survient, il est courant d ‘adresser aux personnes les plus proches du défunt un message de condoléances. Ce n’est pas un acte courant, ni facile à réaliser. Cette rédaction demande du tact et de savoir s’exprimer avec empathie et avec le cœur.
> Lire la suite

Ces associations qui vous aident à traverser le deuil

En tant qu’organisme de pompes funèbres, notre mission est d’accompagner les familles au moment de la perte d’un proche. Nous sommes là pour faciliter les démarches administratives, nous sommes là pour la prise en charge du corps et son devenir, en fonction des volontés du défunt, et nous sommes là pour accompagner la famille dans … Consulter
> Lire la suite

Le deuil au temps du coronavirus

La restriction concernant les obsèques prise en ces temps de crise sanitaire, laisse les familles qui vivent un décès avec un vide qu'il est important de combler pour qu'elles puissent accéder au deuil et cheminer vers une vie plus sereine. Nous vous donnons quelques idées pour pallier l'absence de cérémonie et rendre hommage malgré l'éloignement.
> Lire la suite

Les livres pour enfants qui parlent de la mort

La littérature jeunesse permet de mettre des mots et des images, sur des sujets qu'il n'est pas toujours facile d'aborder, comme la mort. Nous avons sélectionné pour vous quelques ouvrages à lire à vos enfants et petit-enfants, pour aborder ce sujet en douceur.
> Lire la suite

Le deuil de ses parents

Le deuil est vécu de manière différente pour chaque personne, mais perdre un parent renvoie la plupart des gens aux mêmes schémas. Perdre son père, ou sa mère, fait raisonner en soi un sentiment de vulnérabilité ou d'insécurité.
> Lire la suite

Les Chrysanthèmes, fleurs de la Toussaint

Le chrysanthème est traditionnellement utilisé comme plante d'ornement pour les tombes, au moment de la Toussaint. Elle symbolise un hommage à nos proches disparus, mais d'ou vient cette tradition ? Pourquoi le chrysanthème c'est imposé comme l'unique fleur en ce moment de l'année ?
> Lire la suite

Le recueillement

Dans un monde ou tout va très vite, prendre le temps de s'arrêter un instant pour se recueillir n'est pas chose aisée. Néanmoins, le recueillement est essentiel pour franchir les étapes du deuil, et fabriquer le souvenir de l'être aimé ...
> Lire la suite

Les cinq étapes du deuil

Être en deuil, c’est vivre un déchirement, être confronté à l’absence définitive de l’autre. Identifier cinq étapes au deuil, permet à la personne endeuillée de normaliser sa souffrance, et de s'accorder l'espoir de reprendre un jour, goût à la vie.
> Lire la suite

Comment réconforter une personne en deuil

Perdre une personne avec qui on partageait des instants de vie est une épreuve difficile à surmonter. En tant qu’organisme de pompes funèbres, nous considérons qu’il existe des pistes à suivre si on souhaite venir en aide à une personne endeuillée.
> Lire la suite