Des fleurs pour la crémation

fleurs et cremationLe nombre de crémations est en hausse chaque année. Aujourd’hui, il représente environ un tiers des décès. Face à ce changement de moeurs, il est légitime de se poser des questions sur le déroulement de la crémation et sur ce qui diffère de l’enterrement en ce qui concerne les rituels et hommages.

Une cérémonie pour la crémation

Quel que soit le choix de la personne défunte : enterrement ou crémation, la tradition veut qu’une cérémonie soit proclamée en sa mémoire. Cette cérémonie sert aussi, et surtout, à son entourage. C’est durant cette cérémonie que chacun pourra se recueillir et rendre un dernier hommage. Il est donc important qu’elle soit organisée en fonction des goûts et des aspirations du défunt, dans le respect de ses volontés, qu’elle se passe dans un lieu de culte, ou non. Chaque crématorium est d’ailleurs équipé d’une salle de cérémonie.  Un rituel cérémonial est souvent mis en place afin de vous aiguiller, par des musiques, des temps de silence et d’hommage, des témoignages. Lors du moment des adieux, vous serez invités à vous approcher du cercueil pour un dernier hommage, exactement comme lors d’un enterrement. 

Des fleurs pour la crémation

Les fleurs sont une pièce maîtresse dans l’organisation des obsèques. Elles apportent de la couleur et symbolisent la vie. Elles subliment l’amour que nous portons à nos proches. Elles sont un symbole silencieux d’hommage. Qu’il s’agisse d’un enterrement ou d’une crémation, vous pouvez rendre un hommage en fleurs.

Traditionnellement les fleuristes créent des compositions spécifiques comme des couronnes, des gerbes, des croix, que la famille et les amis du défunt peuvent déposer dès son séjour au funérarium. Les fleurs seront ensuite transportées jusqu’au lieu de la cérémonie.

Par la suite que vous décidiez de placer l’urne dans un cavurne, ou en columbarium, il sera possible de placer les fleurs sur le cavurne ou à proximité du columbarium. 

Au cas vous décideriez de disperser les cendres, vous pouvez déposer les fleurs à un endroit symbolique, qui servira de lieu de recueillement. Vous pouvez tout à fait laisser les fleurs dans le jardin du souvenir à l’endroit où vous avez dispersé les cendres.

En somme, quel que soit les choix du défunt en ce qui concerne sa dernière demeure, les fleurs restent le meilleur moyen de matérialiser l’amour que vous lui portiez. Les pratiques changent, mais les fleurs restent une tradition qui illuminera encore longtemps cette journée chargée en émotion, par leurs couleurs et leur beauté.

Les pompes funèbres CRIDEL, sélectionnent pour vous les meilleures fleurs dans une production de qualité et de fraîcheur. Nos conseillers sauront vous guider dans les variétés et les couleurs. Pour en savoir plus, visitez notre page dédiée.

 

2H
Devis gratuit
Une réponse en 2h
et sans engagement
09.72.20.02.40

Différences entre l’inhumation et la crémation: comment choisir?

En France, après un décès, nous n’avons que deux choix : nous faire incinérer ou nous faire enterrer. Choisir l'un de ces deux mode, est un choix personnel, qui appartient à chacun d’entre nous.
> Lire la suite

Peut-on se faire inhumer avec son animal de compagnie? Ou opter pour le cimetière pour animaux?

D’après un récent sondage (enquête du site Woopets par l’IFOP), 68 % de Français sont favorables à un projet de loi autorisant l’inhumation avec un animal domestique et près de la moitié des propriétaires de chiens sont prêts à être enterrés avec leur compagnon.
> Lire la suite

La crémation sans cercueil est-elle autorisée ?

La législation funéraire est assez stricte en termes de choix du cercueil. D’après le code général des collectivités territoriales, non seulement le cercueil est obligatoire pour la crémation, mais il doit répondre à certaines normes de protection sanitaire.
> Lire la suite

Un récif corallien comme dernière demeure

L’histoire commence dans les années 80. Deux étudiants et colocataires à l’université de Floride, Don Brawley et Todd Barber, sont passionnés de plongée sous-marine. Au fil des plongées, ils observent une nette dégradation des fonds marins...
> Lire la suite

Choisir un cercueil

En France, que vous choisissiez d'être inhumé ou incinéré, la réglementation oblige que le corps soit déposé dans un cercueil, c'est "la mise en bière". Il existe une très grande variété de cercueil, qui répondent à une esthétique et un aspect pratique différent. Pour bien choisir, lisez notre article.
> Lire la suite

Les urnes funéraires

Le choix de l'urne funéraire est tout aussi important que le choix du cercueil, ou de la pierre tombale. Après une crémation, le devenir des cendres est soumis à une règlementation. Qu'elles soient destinées à être scellées à une sépulture, à aller en columbarium, être enterrées ou dispersées, les cendres seront contenues dans différents types d'urnes funéraires. Faites un choix avisé.
> Lire la suite

La forêt cinéraire, comme alternative au cimetière 

Après un décès, en France, vous avez le choix d’être inhumé ou d’être incinéré, c’est une obligation légale, il n’existe pour l’instant pas d’alternative. Avec l’émergence de l’urgence écologique d’une part et la volonté de s'approprier les grands événements de la vie d’autre part, le secteur funéraire a vu naître ces dernières années, des alternatives pour atténuer l’impact écologique des funérailles.
> Lire la suite

Des fleurs pour la crémation

Le nombre de crémations est en hausse chaque année. Aujourd’hui, il représente environ un tiers des décès. Face à ce changement de moeurs, il est légitime de se poser des questions sur le déroulement de la crémation et sur ce qui diffère de l’enterrement en ce qui concerne les rituels et hommages.
> Lire la suite

Déroulement d’une crémation

Aujourd’hui en France, plus de 33% des décès donnent lieu à une crémation. La crémation, aussi appelée incinération, est l'acte par lequel un corps est réduit en cendre. Comment se déroule la crémation ? Quelles sont les étapes et les démarches à suivre ?
> Lire la suite