2H

Devis gratuit

Une réponse en 2h
et sans engagement

09.72.20.02.40

Déroulement d’une crémation

 

La crémation ou l’incinération, c’est l’acte par lequel un corps est incinéré après la mort. Aujourd’hui en France, plus de 33% des décès donnent lieu à une crémation.

Si le défunt n’avait pas émis de volonté, c’est à la personne en charge des obsèques qu’incombe la responsabilité du choix de l’inhumation ou de la crémation. Si le défunt avait émis des souhaits de son vivant il convient de les respecter.

Elle sera réalisée dans un crématorium. Le plus souvent, il s’agit du crématorium le plus proche du lieu de décès ou du domicile du défunt, dans un délai de 6 jours maximum (dimanche et jours fériés non compris) après la date du décès.

Pour que la crémation ait lieu, il vous sera demandé :

  • Une demande de crémation signée et datée par la personne qui pourvoit aux funérailles,
  • Un acte de décès,
  • Un certificat médical (Bleu) attestant notamment l’absence de prothèse cardiaque à pile. Dans le cas contraire, un certificat de retrait de pacemaker sera à joindre à la demande d’incinération.

Le temps de la cérémonie civile ou religieuse

Que le défunt ait choisi de se faire inhumer,  ou incinérer, il est important d’organiser une cérémonie religieuse ou civile. La cérémonie religieuse a lieu dans le lieu de culte de la religion du défunt. Dans le cas d’une cérémonie civile, elle peut avoir lieu dans une salle privée, en extérieur, ou directement dans le crématorium, avant la crémation. C’est l’organisme de pompes funèbres qui sera chargé de coordonner les événements, et de transporter le cercueil, dans un véhicule agréé, d’un lieu à l’autre.

La crémation

Avant l’incinération, le crématorium procède à l’identification du défunt et dépose à côté du cercueil un cachet en terre réfractaire afin de le retrouver ensuite dans les cendres.

Ensuite, le cercueil est introduit dans le four crématiste à une température de 850°C. Elle dure 1h30 à deux heures selon la corpulence du défunt.

Les cendres après la crémation

À la suite de la crémation, on remet à la famille l’urne funéraire contenant les cendres avec les noms et prénoms du défunt, ses dates de naissance et de décès, ainsi que le nom du crématorium. Le crématorium remet également un certificat de crémation, qui est à conserver en cas de dispersion en pleine nature ou à remettre à la mairie dans les autres cas.

L’urne peut être gardée au crématorium pendant 1 an au maximum. Durant ce délai, les proches doivent décider du devenir des cendres, en respectant la volonté du défunt.

La loi du 19 décembre 2008 stipule qu’il n’est plus envisageable de garder une urne à domicile. Les urnes peuvent être inhumées dans un cimetière ou une propriété privée, dans un cavurne. Elle peut être placée dans un site cinéraire, ou columbarium. Il est également possible de disperser les cendres dans un lieu symbolique, en mer, ou dans un jardin du souvenir.

À l’issue du délai d’1 an, si les proches du défunt n’ont pas pris de décision, les cendres sont dispersées dans l’espace dédié du cimetière de la commune du lieu de décès ou dans le site cinéraire le plus proche.

Les forêts cinéraires 

Après un décès, en France, vous avez le choix d’être inhumé ou d’être incinéré, c’est une obligation légale, il n’existe pour l’instant pas d’alternative. Avec l’émergence de l’urgence écologique d’une part et la volonté de s'approprier les grands événements de la vie d’autre part, le secteur funéraire a vu naître ces dernières années, des alternatives pour atténuer l’impact écologique des funérailles.
Lire la suite

La différence de prix entre l’incinération et l’enterrement

En France, après un décès, la loi autorise l’inhumation ou la crémation. Aujourd’hui, 30% des Français optent pour la crémation. Le prix moyen des obsèques s’élève à 3 350 € pour une inhumation et 3 609 € pour une crémation. Comment s’explique cette différence tarifaire ? La crémation est-elle systématiquement moins onéreuse que l’inhumation ?
Lire la suite

Des fleurs pour la crémation

Le nombre de crémations est en hausse chaque année. Aujourd’hui, il représente environ un tiers des décès. Face à ce changement de moeurs, il est légitime de se poser des questions sur le déroulement de la crémation et sur ce qui diffère de l’enterrement en ce qui concerne les rituels et hommages.
Lire la suite

Déroulement d’une crémation

Aujourd’hui en France, plus de 33% des décès donnent lieu à une crémation. La crémation, aussi appelée incinération, est l'acte par lequel un corps est réduit en cendre. Comment se déroule la crémation ? Quelles sont les étapes et les démarches à suivre ?
Lire la suite

La dispersion des cendres en mer

La dispersion des cendres en mer est une pratique de plus en plus courante. Elle est autorisée et encadrée par une loi. Il existe plusieurs méthodes de dispersions que vous pouvez découvrir ici.
Lire la suite

Le columbarium

Le columbarium est un monument cinéraire où sont déposées dans des cases, les urnes contenant les cendres des défunts. Les pompes funèbres CRIDEL, vous accompagnent dans cette démarche et dans la réalisation de votre projet.
Lire la suite

Le Cavurne

Le cavurne est un caveau de petite dimension, généralement en béton préfabriqué et destiné à recevoir l’inhumation d’une ou de plusieurs urnes. Spécialiste de la pierre, la maison CRIDEL compose avec vous un projet sur-mesure.
Lire la suite

Dispersion des cendres

La crémation est de plus en plus choisie, ce choix cadre avec les aspirations religieuses, éthiques et individuelles des personnes. Il est bon de connaître la législation à ce sujet. Que dit la loi ? Ou peut-on disperser les cendres ?
Lire la suite