fbpx

Dispersion des cendres

La crémation est de plus en plus demandée. Les volontés sont multiples : désir de simplicité, ou communion avec la nature dans le cadre d’une dispersion. Le motif économique n’est plus aujourd’hui l’élément central de ce choix. La crémation est un vrai choix qui cadre avec les aspirations religieuses, éthiques et individuelles des personnes.

Néanmoins, avant de choisir pour vous où vos proches la crémation, sachez que la législation est très précise à ce sujet, et qu’il est toujours bon de parler du choix de ses obsèques lors de son vivant, en communion avec ses proches.

La maison de pompes funèbres CRIDEL, vous explique quelles sont les grandes lignes à regarder lors du choix de la crémation.

Le cadre légal de la dispersion des cendres

La LOI n°2008-1350 du 19 décembre 2008 a légiféré sur la destination possible des cendres en France.

Article L2223-18-1 

Après la crémation, les cendres sont pulvérisées et recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d’une plaque portant l’identité du défunt et le nom du crématorium.

À la demande de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, les cendres sont en leur totalité :

  • soit conservées dans l’urne cinéraire, qui peut être inhumée dans une sépulture ou déposée dans une case de columbarium ou scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière ou un site cinéraire visé à l’article L. 2223-40 ;
  • soit dispersées dans un espace aménagé à cet effet dans un cimetière ou un site cinéraire visé à l’article L. 2223-40 ;
  • soit dispersées en pleine nature, sauf sur les voies publiques.

Article L2223-18-3 

En cas de dispersion des cendres en pleine nature, la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles, en fait la déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt. L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres sont inscrits sur un registre créé à cet effet.

Les lieux possibles de dispersion

Si la loi évolue, les attentes des familles évoluent également. Les proches du défunt ne peuvent plus conserver l’urne à domicile, mais il existe des alternatives :

La dispersion des cendres en mer et l’urne biodégradable

La dispersion des cendres est interdite dans une rivière ou un fleuve mais elle peut se faire en mer. Dans le cadre d’une dispersion des cendres, il faut s’éloigner au minimum de 300 mètres du rivage. Pour une immersion d’urne contenant les cendres d’un défunt, le minimum d’éloignement d’un rivage est de 3 milles marins – soit un peu plus de 5 km, hors des voies et espaces publics maritimes clairement balisés ou délimités (port, chenal d’accès, parc de culture ou d’élevage marin …). Les pompes funèbres CRIDEL vous proposent des urnes biodégradables conformes à l’immersion en mer.

La dispersion des cendres dans la nature

C’est souvent le choix le plus plébiscité par la famille selon les volontés du défunt. La notion de « nature » est assez vague, la circulaire du 14 décembre 2009, désignait les « espaces naturels qui ne font l’objet d’aucun aménagement » .

La dispersion des cendres en pleine nature est donc possible dans :

  • les forêts
  • la montagne
  • la mer

En revanche la dispersion des cendres est proscrite dans :

  • les jardins privés ou publics
  • les champs et les espaces cultivés
  • les voies publiques
  • les rivières, étangs, lacs et fleuves où les rives sont aménagées

La dispersion des cendres dans un jardin privé, est proscrite. En revanche, l’inhumation d’une urne dans une propriété privée, bien que difficile à obtenir (l’accord du préfet étant nécessaire) reste possible.

L’important c’est que le lieu de la dispersion des cendres reste accessible pour permettre à tous les membres de la famille de s’y recueillir.

Le jardin du souvenir

Le jardin du souvenir est un espace gratuit, libre de concessions, destiné à la dispersion des cendres des défunts après la crémation. Il est mis à disposition dans l’enceinte du cimetière.

Généralement, le jardin du souvenir est conçu pour permettre, dans un réceptacle commun enterré, la conservation des cendres dont l’écoulement se fait soit par versement dans un édifice érigé sur le puits, soit par éparpillement sur un tapis de galets qui recouvre le puits.

La dispersion des cendres et le travail de deuil

C’est souvent le choix du défunt « je veux de la simplicité, qu’il n’existe plus aucune trace et qu’on me disperse aux quatre vents ». N’oubliez cependant pas que la cérémonie et les obsèques marquent le début du travail de deuil de ceux qui restent. Les proches et la famille ont besoin, dans toutes les cultures, religions et civilisations, d’un rituel qui marque le départ de l’être aimé.

Si les cérémonies au crématorium sont aujourd’hui très personnalisées et répondent aux attentes des familles, ces dernières peuvent parfois se sentir démunies lorsqu’il n’y a plus aucun espace de recueillement. C’est pourquoi, depuis quelques années, les monuments cinéraires apportent un espace d’hommage et de douceur individuel, intime et personnalisé. Ces lieux permettent de respecter les volontés de crémation du défunt, et d’offrir une sérénité aux vivants, dans la création du souvenir.

Les rites funéraires chinois

“À ta naissance tout le monde rit et tu es le seul à pleurer. Conduis ta vie de façon à ce qu’à ta mort tout le monde pleure et que tu sois le seul à sourire.” Confucius La Chine est l’une des plus anciennes civilisations au monde, elle tire ses valeurs traditionnelles, en grande partie, … Consulter
Lire la suite

Crémation et écologie

Beaucoup de français choisissent la crémation plutôt que l'inhumation. La première raison invoquée est le coût, la seconde l'envie de ne pas laisser une sépulture à la charge de ses enfants. En troisième position vient l'idée qu'elle serait plus écologique que l'inhumation. Mais l'est-elle réellement ?
Lire la suite

Déroulement d’une crémation

Aujourd’hui en France, plus de 33% des décès donnent lieu à une crémation. La crémation, aussi appelée incinération, est l'acte par lequel un corps est réduit en cendre. Comment se déroule la crémation ? Quelles sont les étapes et les démarches à suivre ?
Lire la suite

L’urne funéraire arbre

L’urne funéraire arbre, comme son nom l’indique, est une urne funéraire dans laquelle vous pouvez placer les cendres du défunt. Elle contient une graine qui, une fois plantée, pourra donner naissance à un arbre.
Lire la suite

La dispersion des cendres en mer

La dispersion des cendres en mer est une pratique de plus en plus courante. Elle est autorisée et encadrée par une loi. Il existe plusieurs méthodes de dispersions que vous pouvez découvrir ici.
Lire la suite

Le columbarium

Le columbarium est un monument cinéraire où sont déposées dans des cases, les urnes contenant les cendres des défunts. Les pompes funèbres CRIDEL, vous accompagnent dans cette démarche et dans la réalisation de votre projet.
Lire la suite

Le Cavurne

Le cavurne est un caveau de petite dimension, généralement en béton préfabriqué et destiné à recevoir l’inhumation d’une ou de plusieurs urnes. Spécialiste de la pierre, la maison CRIDEL compose avec vous un projet sur-mesure.
Lire la suite

Dispersion des cendres

La crémation est de plus en plus choisie, ce choix cadre avec les aspirations religieuses, éthiques et individuelles des personnes. Il est bon de connaître la législation à ce sujet. Que dit la loi ? Ou peut-on disperser les cendres ?
Lire la suite