fbpx
2H

Devis gratuit

Une réponse en 2h
et sans engagement

09.72.20.02.40

Nous savons qu’il n’est pas toujours aisé de prendre des décisions dans un laps de temps rapide, au moment même où le décès d’un être cher nous pousse à l’immobilisme.

Afin de prendre les bonnes décisions pour l’organisation des obsèques, il convient de savoir si vous souhaitez davantage une crémation ou une inhumation, les deux seules pratiques autorisées en France.

C’est peut-être quelque chose dont vous avez parlé avec l’être cher, dans ce cas le respect des volontés prime. Mais il est possible aussi que rien ait été évoqué. Dans ce cas précis nous vous donnons ici des éléments afin d’éclairer votre choix.

Qu’est-ce qu’un enterrement ou une inhumation ?

L’inhumation consiste à placer le corps du défunt dans une tombe. Le plus souvent, elle a lieu dans un cimetière. Dans certains cas, le défunt a, de son vivant, manifesté sa volonté d’être inhumé. Tout comme la crémation, le respect des volontés est primordial.

Précisions

L’inhumation doit avoir lieu dans un délai compris entre 24 heures et 6 jours ouvrables à compter du décès.

Si le décès a eu lieu dans un territoire d’outre-mer ou à l’étranger, et que le corps du défunt est rapatrié en métropole, l’inhumation doit se faire dans un délai de 6 jours à compter du rapatriement du corps.

Le cimetière

Le défunt peut être inhumé, dans l’un des cimetières suivants :

  • Celui de sa commune d’habitation,
  • Celui de la commune dans laquelle il est décédé,
  • Celui dans lequel se trouve le caveau familial.

Il est possible de demander l’inhumation dans un autre cimetière, que ceux précédemment cités mais le maire de la commune concernée n’a pas l’obligation d’accepter.

Inhumation dans une propriété privée :

L’inhumation dans une propriété privée est possible, à condition d’obtenir l’autorisation du Préfet du département dans lequel se trouve la propriété.

Enterrement écologique, les innovations du secteur funéraire

Lorsqu’une personne meurt, son empreinte écologique n’est pas neutre. Depuis plusieurs années, des experts s'intéressent à de nouvelles techniques qui réduisent l'empreinte carbone après la mort. Aquamation, résomation, promession, combinaison champignon ... Découvrez ces nouvelles pratiques qui pourraient devenir le futur du secteur funéraire.
Lire la suite

L’humusation, une alternative écologique à l’enterrement et à la crémation

L'impact écologique de l'enterrement ou de la crémation n'est pas neutre. Face au problème du réchauffement climatique, des chercheurs se sont penchés sur une nouvelle technique d'enterrement que nous vous décrivons dans cette fiche conseil.
Lire la suite

L’exhumation

L’exhumation, est l’acte par lequel le corps d’un défunt est retiré de terre. Elle peut être accomplie dans un cadre légal. Découvrez dans notre fiche conseil, dans quel cas cette opération peut être pratiquée, et les démarches à suivre pour la demander.
Lire la suite

La sépulture

La sépulture, appelée communément tombe, est le lieu ou est déposé le corps du défunt. En pleine terre ou en caveau, la sépulture sera aussi un lieu de recueillement en mémoire du défunt et sera souvent recouverte d'un monument funéraire.
Lire la suite

Construction d’un caveau

Le caveau est un coffrage avec un enduit lissé et une pose de semelle. Les pompes funèbres CRIDEL, marbrier d'origine, œuvrent dans la réalisation de travaux de marbrerie sur mesure et d’une qualité irréprochable.
Lire la suite

La thanatopraxie

La thanatopraxie a pour finalité de retarder le processus de thanatomorphose ou dégradation du corps. CRIDEL fait appel à un(e) thanatopracteur qualifiée afin de vous assurer un service de confiance, et de respectabilité.
Lire la suite

Concession Funéraire

Une concession funéraire est une parcelle de terre située dans un cimetière que la mairie d’une commune loue à un particulier pour y inhumer son défunt. Qui paie la concession ? Comment l'obtient-on ? Pour combien de temps ?
Lire la suite