Maison de retraite, EHPAD, EHPA, USLD … Quelles différences ?

Difficile de s’y retrouver parmi tous ces acronymes ! Quelle est la différence entre une maison de retraite et un Ehpad, une USLD, une EHPA et une résidence service?

Le terme maison de retraite englobe tous les établissements  : un EHPAD, une USLD, un EHPA, un logement-foyer. Tous ces organismes sont composés de logements pour personnes âgées en perte d’autonomie ou ayant la volonté de sortir de l’isolement.  Ce qui différencie, c’est leur capacité à prodiguer des soins médicaux plus ou moins importants.

Pour vous permettre d’y voir plus clair, voici la description de ces établissements.

L’EHPAD

Un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est une maison de retraite médicalisée. Dans un EHPAD vous trouverez un ensemble de services tels que la restauration, les soins médicaux et des assistances diverses selon le degré de dépendance de la personne. Les EHPAD accueillent des personnes autonomes à très dépendantes.

Ils possèdent des équipements adaptés et un personnel médical (médecin coordonnateur) et paramédical (infirmier coordinateur, infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de vie).

Le coût d’un EHPAD varie selon le degré de dépendance de son résident. Le rapport de la mutualité du 1er octobre 2018 estime que ce coût s’élève en moyenne à 2000€ par mois, mais il existe des solutions de financement pour que la charge ne revienne pas entièrement à la famille. 

USLD

Une USLD (unité de soins de longue durée) est une structure d’hébergement et de soins dédiée aux personnes âgées en perte d’autonomie. Dans une USLD, les résidents nécessitent une surveillance médicale quotidienne. L’USLD est plus équipée en matériel et personnel médical qu’un EHPAD.

La facturation se passe de la même façon qu’en EHPAD : le coût varie en fonction du degré de dépendance. Certains soins sont cependant remboursés par la sécurité sociale, étant donné que ces établissements sont des établissements médicaux.

Résidence Autonomie, logement-foyer ou EHPA

La résidence autonomie (aussi appelée logement-foyer ou foyer logement) – ou Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées (EHPA) est, comme son nom l’indique une résidence destinée aux personnes autonomes de plus de 60 ans. Ce n’est pas un établissement médical, cependant, dans certaines résidences du personnel médical est présent sur place, comme des aides-soignants ou des infirmiers. Autrement, les soins courants des résidents sont réalisés par des intervenants extérieurs.

Les résidences autonomie sont des logements conçus pour accueillir des personnes seules ou des couples, qui ne peuvent plus ou n’ont plus l’envie de vivre chez elles.

Vivre dans une résidence autonomie permet de :

  • Vivre de manière indépendante
  • Vivre dans un environnement sécurisé
  • Bénéficier des services collectifs : restauration, ménage, animations
  • Bénéficier d’un loyer modéré.

Résidence services

Les résidences services sont très semblables aux résidences autonomie, mais sont privées. Ce sont des ensembles de logements privatifs pour personnes âgées et couples autonomes. Sont présents sur place une variété d’activités : bibliothèque, salle de gym … et des services : restauration, infirmerie … qui varient d’un établissement à l’autre.

Le budget mensuel pour le  logement et les prestations est compris entre 1800 euros et 2000 euros, auxquels il faut ajouter le coût de certaines animations, comme des sorties, des cours divers, et les frais d’entretien des appartements, ainsi que la blanchisserie.

Passer le cap de vivre dans une maison de retraite est une lourde décision à prendre, souvent difficile à vivre pour la personne âgée, comme pour sa famille. Lorsque la personne âgée est encore autonome, mais commence à avoir du mal à vivre seule, il existe des initiatives, que nous listons dans cet article. Ces nouveaux projets sortent les seniors de l’isolement, tout en leurs permettant de conserver une vie autonome, pleine de rencontres et de vie. Cependant, le personnel en maison de retraite étant souvent très compétent, il existe des EHPAD ou des activités variées sont organisées, elle font le bonheur des résidents.

2H
Devis gratuit
Une réponse en 2h
et sans engagement
09.72.20.02.40

Expliquer la mort aux petits enfants de 3, 6 ou 8 ans

Dans notre société, la mort est encore un sujet tabou qu’on évite d’aborder, surtout après un certain âge. Pour les enfants, ce n’est pas un tabou, la mort est un sujet mystérieux qui soulève de nombreuses questions. Quelle que soit votre sensibilité sur le sujet, il est possible que vos petits-enfants aient besoin d’en parler. Mais comment trouver les mots justes et jongler entre leur sensibilité et la votre ?  
> Lire la suite

Comment rédiger ses directives anticipées de fin de vie?

Personne ne pouvant prédire son état de santé dans les derniers instants de sa vie, il est également vivement conseillé de rédiger ses directives anticipées. Tous ces choix, vous pouvez simplement décider d’en parler à des personnes de confiance autour de vous, ou de les écrire.
> Lire la suite

Pratiquer l’art du döstadning, ou nettoyage de la mort

Le döstadning est une pratique suédoise de nettoyage avant la mort. Les Suédois âgés se séparent de leurs vieux objets, les trient, les donnent, les vendent, ou les jettent, de manière à laisser le strict minimum au moment du départ pour épargner à leur famille le moment délicat du rangement.
> Lire la suite

Parler de la mort avec votre famille : 7 astuces pour amorcer le dialogue

Lorsqu’on commence à penser à sa propre mort et à l’expérience qu’on vivra à la fin de notre vie, on est soudainement confronté à une réalité embarrassante. Mais c’est probablement le moment d’essayer d’ en parler à vos proches aussi. Voici 7 conseils pour amorcer le dialogue.
> Lire la suite

Faites rédiger votre biographie funéraire

En tant qu’organisme de pompes funèbres, nous sommes bien conscient que notre image est étroitement liée à la mort. Pourtant notre mission est de célébrer des vies, et d’entretenir la mémoire. La mort n’est que le point final d’une histoire qu’il nous est cher de raconter : par la cérémonie des obsèques, mais aussi par la création de monuments dédiés à entretenir le souvenir de la personne défunte et de sa famille.
> Lire la suite

5 conseils pour bien anticiper sa fin de vie

Par analogie, la fin de vie est un peu comme un voyage, vous ne pouvez pas préparer l'arrivée, mais vous pouvez préparer le départ, et anticiper les différentes charges que vous allez laisser à votre famille. La principale différence, c'est qu’en organisant un voyage, vous anticipez pour vous, alors que votre fin de vie, c’est principalement pour ceux que vous laissez derrière que vous anticipez. On peut donc affirmer qu’anticiper, c’est aimer. 
> Lire la suite

Don du corps à la science

Après la mort, nous avons la liberté de choisir entre l'inhumation et la crémation. Mais il existe un troisième choix, qui est celui de faire don de son corps à la science. Dans cette fiche-conseil, nous vous expliquons la procédure à suivre et les précautions à prendre, pour faire le bon choix.
> Lire la suite

Mourir avec une Doula de fin de vie

Aujourd'hui plus de la moitié des décès ont lieu en milieu hospitalier, ou le personnel médical n'a pas tout le temps d'accompagner dignement la personne en fin de vie. Une tendance, née outre-atlantique, est en train d'émerger : les thanadoulas ou doulas de fin de vie, sont des guides, des appuis pour vivre sereinement et pleinement ses derniers instants de vie.
> Lire la suite

Le don d’organe après la mort

En France, chaque personne est donneur présumé. Après notre mort, si toutes les conditions sont réunies, nous serons donc donneur potentiel d'un ou de plusieurs organes. Découvrez le don d'organe, pour qu'il n'ait plus de secret pour vous.
> Lire la suite