2H

Devis gratuit

Une réponse en 2h
et sans engagement

09.72.20.02.40

Des alternatives aux EHPAD

C’est quand une perte d’autonomie se fait ressentir que l’on est contraint de se poser la question d’un éventuel départ dans un établissement qui facilite le quotidien. Que ce soit pour vous ou pour un proche, ce n’est pas une mince décision à prendre. Il s’agit de trouver un endroit confortable, sécurisant, et qui permette de continuer à vivre et à s’épanouir socialement.

Des EHPAD (Etablissement Hospitalier Pour personnes Agées dépendantes) aux résidences service, il existe des alternatives de la plus médicalisées, à la plus libre, que nous vous énumérons dans cet article.

Mais tous ces établissements vivent une crise profonde : le personnel soignant y est souvent en sous-effectif, par manque de personnes formées, et le coût de ses établissements est très élevé.

En effet, l’hébergement en maison de retraite coûte en moyenne 2.000 euros par mois aux plus dépendants, alors que les retraités touchent en moyenne 1.500 euros de pension. Dans la majorité des cas, le reste à charge est donc supérieur aux ressources du résident.

Pour payer la différence, les familles peuvent demander une « aide sociale à l’hébergement » (ASH). Mais le conseil départemental oblige les enfants et petits-enfants, de contribuer en fonction de leurs ressources, avant d’octroyer cette aide. Seuls 20% des pensionnaires d’Ehpad bénéficient de l’ASH, alors que les trois quarts ont des ressources insuffisantes pour payer leur hébergement. (D’après une étude dévoilée par la mutualité française le 1.10.18)

Pour répondre à ces manques venant des institutions, certains projets collaboratifs ont vu le jour et présentent une solution adéquate lorsque la personne âgée n’a pas besoin d’un service médical trop lourd.

La colocation entre seniors

Cette solution rencontre de plus en plus de succès. Des seniors s’installent ensemble ce qui leur permet de garder une vie sociale très active et de partager tous les frais : le loyer, les charges, une femme de ménage et à partir d’un certain âge les infirmières et auxiliaires de vie. Cette solution apporte une meilleure qualité, apporte sécurité et le plus important une vie sociale.

La colocation intergénérationnelle

Cette alternative commence à se répandre comme une solution à deux problèmes sociétaux. D’une part, l’isolement des personnes âgées, qui va de pair avec leur perte d’autonomie et d’autre part, le problème du logement pour les personnes les plus vulnérables financièrement : les étudiants, jeunes actifs et familles monoparentales. Généralement le senior accueille chez lui un étudiant en échange d’un petit loyer. L’étudiant doit être présent au dîner et rendre des petits services, comme les courses, le ménage…

L’accueil familial

L’accueil familial permet aux personnes âgées d’être hébergées dans un cadre chaleureux au domicile d’une famille. Les accueillants sont agréés puis formés par leur département, et peuvent héberger jusqu’à trois personnes. Leur logement doit répondre à certains critères, comme par exemple posséder une chambre de minimum 9m2 pour accueillir la personne.

C’est une alternative très humaine, qui rompt totalement l’isolement, et peut conduire à de vrais liens familiaux. Un autre avantage de cette solution, c’est son coût, elle est bien moins onéreuse qu’une maison de retraite.

Le béguinage

À l’origine, le béguinage vient de Belgique, c’était une série de petites maisons mitoyennes reliées entre elles par des coursives, dans lesquelles vivaient des femmes célibataires. Aujourd’hui, on trouve encore des béguinages, en Belgique et dans le Nord de la France.

La nouvelle tendance du béguinage c’est de faire vivre ensemble des seniors. C’est un mode de vie collectif qui donne à chacun le loisir de s’isoler chez lui, puisque chaque petite maison est individuelle, ou divisée en appartements individuels. Ainsi chacun vit chez soi, mais bien entouré. Ce moyen de logement possède également un avantage financier puisqu’il faut compter entre 450 et 750 euros par mois pour un T2 ou un T3.

Toutes ces solutions qui émergent, permettent aux seniors de continuer à rire, à partager, et à vivre, dans les meilleures conditions possibles.

 

Don du corps à la science

Après la mort, nous avons la liberté de choisir entre l'inhumation et la crémation. Mais il existe un troisième choix, qui est celui de faire don de son corps à la science. Dans cette fiche-conseil, nous vous expliquons la procédure à suivre et les précautions à prendre, pour faire le bon choix.
Lire la suite

Mourir avec une Doula de fin de vie

Aujourd'hui plus de la moitié des décès ont lieu en milieu hospitalier, ou le personnel médical n'a pas tout le temps d'accompagner dignement la personne en fin de vie. Une tendance, née outre-atlantique, est en train d'émerger : les thanadoulas ou doulas de fin de vie, sont des guides, des appuis pour vivre sereinement et pleinement ses derniers instants de vie.
Lire la suite

Le don d’organe après la mort

En France, chaque personne est donneur présumé. Après notre mort, si toutes les conditions sont réunies, nous serons donc donneur potentiel d'un ou de plusieurs organes. Découvrez le don d'organe, pour qu'il n'ait plus de secret pour vous.
Lire la suite

Financement d’un EHPAD

Prendre la décision de faire héberger une personne âgée en EHPAD, n'est pas toujours facile. Mais à la difficulté d'accepter le manque d'autonomie s'ajoute celle du financement. Heureusement, il existe des aides financières qui prennent en charge tout ou partie des coûts liés à ces établissements.
Lire la suite

Et si la mort n’était plus tabou ?

Dans une société où la religion régresse et la rentabilité prime, que gagnerait-on à considérer la mort pour ce qu'elle est et à aborder sa question tout au long de la vie, sans tabou ? Appuyé sur plusieurs livre autour de la mort, cette fiche conseil propose une réflexion.
Lire la suite

La philosophie des soins palliatifs

Actuellement, les soins palliatifs jouent le rôle d'accompagnant à la fin de vie. Découvrez dans cette fiche conseil, quelle est la philosophie qui guide les gestes des personnes responsables des malades en fin de vie.
Lire la suite

EHPAD et Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui touche approximativement 3 millions de personnes en France. À mesure que le patient vieilli, la maladie avance, et la personne perd son autonomie. Les établissements d'hébergement sont-ils adaptés aux personnes atteintes d'Alzheimer ?
Lire la suite

Les animations en EHPAD

Les maisons de retraite sont plutôt réputées pour leur froideur et leur manque d'accueil. Cependant, bien souvent, elles développent des planning d'activités adaptés aux résidents qui créent de la vie, trompent l'ennui et rendent le quotidien joyeux.
Lire la suite

De la musicothérapie en soins palliatifs

La musicothérapie est une technique non médicamenteuse, qui permet, à travers la musique, une prise en charge du patient, de sa douleur, ses angoisses, de ses peurs. En soins palliatifs, elle apaise les personnes en fin de vie, leur permet de se détendre, d'accéder aux bien-être et soulage leurs angoisses.
Lire la suite

Maison de retraite, EHPAD, EHPA, USLD … Quelles différences ?

Difficile de s’y retrouver parmi tous ces acronymes ! Dans cette fiche conseil nous vous expliquons la fonction de chacun de ces établissements, pour vous aider à mieux vous y retrouver et à faire un choix éclairé en matière de maison de retraite.
Lire la suite