fbpx
2H

Devis gratuit

Une réponse en 2h
et sans engagement

09.72.20.02.40

Mort numérique

Le numérique a envahi nos vies, à tel point qu’il faut désormais se préoccuper du devenir de l’empreinte digitale après notre mort. Cette empreinte digitale, aussi appelée Produit Numérique Personnel (PNP) regroupe toutes les données numériques : documents créés hors ligne, sites web consultés, contenu posté sur les réseaux sociaux, les communications et l’activité financière en ligne.  Si votre mort numérique n’est pas anticipée, il reviendra alors aux vivants de décider pour vous. Les héritiers sont donc libres de les parcourir, tout comme ils peuvent lire des lettres ou un journal intime retrouvé dans le grenier.

En règle générale, anticiper son décès est une manière responsable de libérer vos proches vivants d’un certain nombre de démarches et décisions à prendre. Il en va de même pour les démarches en ligne, car cette “vie” numérique vous appartient, il est du devoir de chacun de se poser les bonnes questions la concernant, et de prévenir vos proches, afin qu’ils soient en mesure d’effacer vos données, de les parcourir ou les faire vivre.

Le règlement général sur la protection des données (RGPD), en vigueur depuis le 25 mai 2018 consacre un droit à la mort numérique concernant les données personnelles en ligne. Ce qui a poussé le gouvernement à modifier la loi relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés avec l’insertion d’un nouvel article qui stipule que chaque personne doit désigner des héritiers qui seront responsables d’effacer ou modifier les données de la personne décédée. Cette loi stipule aussi que les entreprises doivent mettre en place des moyens pour les utilisateurs d’anticiper le sort de leurs données.

Si une personne n’émet pas de volontés de son vivant, c’est aux proches de décider du sort de celles-ci. Pour effacer les données d’une personne décédée, les plateformes les plus importantes ont déjà mis en place des possibilités d’agir pour anticiper  sa mort numérique ou donner la possibilité à un tiers de le faire.

Le testament ou IT testament

La solution la plus simple est peut-être la rédaction d’un testament. Un testament est un document libre qui fait office d’acte officiel pour établir vos dernières volontés, et votre succession. (Lire notre fiche-conseil sur le testament).

Dans ce document, vous pouvez confier vos codes secrets : celui de vos messageries, de vos réseaux sociaux, des sites que vous visitiez, et désigner un ou plusieurs tiers de confiance chargés de mettre en place vos volontés. Cette opération peut être faite devant un notaire ou non.

Certaines entreprises proposent déjà ce service : elles se chargent de transmettre à une personne de confiance, le moment venue, toutes les informations nécessaires à la clôture de votre vie en ligne. Mais vos données dépendent alors de la pérennité de ces start-up et de la confiance que vous leur accordez …

Google

Google a mis en place une solution qui permet à chaque utilisateur d’être maître du sort de son compte, en cas d’inactivité prolongée. Grâce à un outil, vous pouvez délimiter si votre compte se désactivera après 3, 6, 9 mois ou un an d’inactivité. Un mois avant la clôture, Google envoie un mail à l’un de vos contacts de confiance ( vous pouvez en choisir jusqu’à 10) et lui donnera accès à certaines données si c’était votre souhait, puis désactivera votre compte et effacera vos données, selon vos volontés.

Accédez au gestionnaire de Google

Facebook

Sur Facebook aussi vous pouvez anticiper l’avenir postmortem de votre compte, en désignant un contact légataire. Celui-ci aura trois possibilités :

  • Supprimer le compte
  • Prendre le contrôle du compte et continuer à l’alimenter
  • Transformer le profil en “un compte de commémoration”. Il sera alors précédé de la mention “en souvenir de” et ne pourra plus être modifié, mais pourra recevoir des messages d’hommage.

Sur Facebook, un profil sur cent serait celui d’une personne décédée, soit environ 13 millions de profils.

Accédez aux informations et au formulaire de Facebook 

Mort numérique sur Instagram, Linkedin et Twitter

Sur ces trois réseaux, sans anticipation, un membre de la famille proche peut réclamer le retrait du compte (si les mots de passe ne lui ont pas été confié). Le réseau demandera une série de documents qui justifient votre lien de parenté et atteste du décès.

Accéder à la liste des documents et aux formulaires de demande :

Sur Instagram 

Sur Linkedin

Sur Twitter 

Pour tous les autres sites et réseaux, quelles que soient les options proposées par le site, il est important de prendre des décisions en ce qui concernent vos données. D’une part, pour éviter à vos proches d’être contraint de prendre une décision qui n’aurait peut-être pas été la vôtre, et d’autre part parce que vous souhaitez peut-être transmettre certaines données, comme un patrimoine virtuel à un/des tiers. Vous pouvez aussi décider de transformer vos données, et créer une possibilité pour vos proches de vous rendre hommage, et ainsi faciliter leur deuil.

La pension de veuvage

Il peut arriver que la perte d'un conjoint, laisse la personne veuve dans une situation financière délicate. Il existe, pour les personnes de moins de 55 ans, une pension de veuvage, qui garantit le versement d'une allocation mensuelle par l'assurance-vieillesse.
Lire la suite

Mort numérique

Le numérique a envahi nos vies, à tel point qu’il faut désormais se préoccuper du devenir de l’empreinte digitale après notre mort. Dans cette fiche nous décrivons les possibilités mises en place par les plateformes que vous avez l'habitude d'utiliser.
Lire la suite

La nécrologie

Une nécrologie est un texte publié peu après le décès d'une personnalité. Le terme nécrologie s’applique aussi à la liste des avis de décès publiés dans les magazines, les journaux, mais aussi sur des sites spécialisés et sur certains sites de pompes funèbres. Découvrez son histoire et sa fonction.
Lire la suite

Formalités décès

Le décès d'un proche s'accompagne de nombreuses formalités qui consistent à avertir tous les organismes auxquels le défunt faisait appel. Voici la liste de tous les organismes, qui vous permettra d'effectuer les démarches dans les temps.
Lire la suite

Pourquoi souscrire à une convention obsèques ?

Difficile de se retrouver parmi toutes les informations que l’on trouve autour du contrat obsèques. Adhérer aujourd’hui à une offre de contrat obsèques, c’est répondre à plusieurs besoins. Découvrez les différents types de contrats.
Lire la suite

Le contrat obsèque en prestations

Le contrat en prestation représente une solution complète qui couvre plusieurs avantages. En souscrivant à un contrat obsèques, vous préserverez vos proches ce qui leur permettra de se concentrer sur leur deuil.
Lire la suite

Le contrat obsèques en capital

Le contrat obsèques en capital permet d'épargner pour anticiper le coût des obsèques. En vous constituant un capital, vous libérez ainsi vos proches de cette contrainte financière lourde. Découvrez comment fonctionne le ce contrat obsèques.
Lire la suite

Transport de corps

Quel que soit le lieu de décès et quelle que soit la distance, les équipes des pompes funèbres Cridel vous accompagnent dans le transport du défunt à la destination de votre choix, afin de vous recueillir dans les meilleures conditions.
Lire la suite

Le financement des obsèques

Les obsèques constituent une dépense à la fois lourde et imprévue. Des solutions de financement existent, et votre maison de Pompes Funèbres CRIDEL peut se charger pour vous de ces démarches, ou vous conseiller dans leur accomplissement.
Lire la suite