2H

Devis gratuit

Une réponse en 2h
et sans engagement

09.72.20.02.40

Cimetière de Vaugirard

Le cimetière parisien de Vaugirard a ouvert ses portes en 1787, il est le plus ancien des cimetières parisien. Entre 1798 et 1854, il a été agrandi, pour atteindre sa superficie actuelle 1,59 hectare. Il compte environ 3000 tombes entourées d’arbres, un mémorial et un carré militaire dédiés aux pensionnaires des Invalides et aux soldats de la Grande Guerre.
Le cimetière de Vaugirard est rattaché à la conservation du cimetière du Montparnasse.


Agence Cridel la plus proche

Agence Cridel BRACONNIER, à Paris dans le 14e arrondissement, 39 Rue Froidevaux, 75014.


Horaires d’ouverture

Du lundi au vendredi de 8h à 18h
Le samedi de 8h30 à 18h
Le dimanche de 9h à 18h

Horaires de la conservation
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 17h
Dimanche et jours fériés de 09h00 à 18h00


Contacter le cimetière de Vaugirard

Adresse : 320, rue Lecourbe 75015 Paris
01 45 57 26 30


Informations pratiques

Le cimetière est équipé en toilettes publiques et possède deux points d’eau.


Accès au cimetière de Vaugirard

Le cimetière de Vaugirard est accessible par le métro ligne 8, station Lourmelle.


Personnalités inhumées au cimetière de Vaugirard

Louis Aubert, compositeur
Michel Baroin (division 12)
Lucien Besnard, auteur dramatique (division 14)
Albert Bettannier, artiste peintre (division 16)
Hector Bianciotti, journaliste, écrivain et académicien français (division 18)
Marguerite Bourcet, écrivain
Jean-Baptiste Boyer (1783-1839), sculpteur (division 21)
Clara Candiani, journaliste
Adolphe Chérioux, président du conseil municipal de Paris (division 6)
Le chanoine Antoine-Louis Cornette, fondateur du scoutisme en France (division 17)
Commandant Antony Cottes (1871-1915), mort au combat, sa sépulture est classée remarquable (division 2)
Jean-Baptiste Dalesme, général baron d’Empire, gouverneur de l’île d’Elbe (1810-1815), commandant militaire des Invalides (1830-1832)
Le cardinal Jean Daniélou (division 6)
Le cardinal Henri de Lubac, ecclésiastique (division 6)
Le père Bertrand de Margerie, jésuite (division 6)
Paul Doumer, président du Sénat, Manu, assassiné (enterré avec ses fils morts lors de la Première Guerre mondiale) (division 13)
Général Paul Echard, (division 4)
Jacques Friedmann, haut fonctionnaire (division 2)
Jean Gaudreau, abbé (division 10)
Henri Giraud, secrétaire d’État (division 13)
Nicolas Groult d’Arcy, ecclésiastique, conseiller municipal de Vaugirard, propriétaire de terrains (division 15)
Jean Lartéguy, écrivain et journaliste
Léon Lyon-Caen, premier président honoraire de la Cour de cassation et président du MRAP (division 7)
Edmond Marchal, Fernand Tillet et Edgard Trullet, membres de la Ligue des patriotes et/ou des Jeunesses patriotes tués lors de la fusillade de la rue Damrémont
Jacques Marette, ministre (division 4)
Henri Mouton, scientifique
Eugène Marsan, écrivain et journaliste
Bernard Niquet, préfet, conseiller technique à la présidence de la République, conseiller d’état (division 15)
Amédée Poilleux, militaire, commandant français mort pour la France lors de la grande guerre, inhumé au carré militaire
Camille Mortenol, militaire (division 5)
Henri-Charles Oulevay, peintre, caricaturiste, dessinateur, graveur français
Marius Plateau (monument de Maxime Real del Sarte) (division 4) et de nombreux membres de l’Action française :
– Ernest Berger (division 7)
– Georges Calzant
– Marcel Langlois (division 7)
– Pierre Juhel
Les cousins Marius-Ary Leblond, écrivains (division 2)
Henri Pottevin, médecin biologiste et homme politique
Émile Reynaud, photographe, dessinateur et enseignant français, inventeur du praxinoscope (cette tombe n’est qu’un cénotaphe)
Pierre Saka, producteur de L’Oreille en coin (division 8)
Jules Scamaroni (1890-1938), préfet (division 13)
Christian Vebel, chansonnier
Thérèse Vimont (1893-1972), artiste peintre (division 13)
Adolphe Vincent, avocat, homme politique