Les plaques funéraires représentent un ornement décoratif, souvent à message personnel, que l’on dépose sur la sépulture du défunt. Toutes nos plaques sont réalisées avec des matières 100% durables et biocompatibles travaillées avec délicatesse afin de faire ressortir tout leur éclat.

Elles sont sublimées pour créer des collections uniques.

Il existe différents types de plaques : standard, personnalisées et ex-voto.

Tout comme la stèle, la plaque est une manière de laisser un mot en rapport avec le lien entretenu avec le défunt, il est possible d’en déposer plusieurs.

Sur les plaques standard nous trouverons des inserts qui qualifient la relation au défunt « à notre mère » « à notre sœur ». Des emblèmes religieux peuvent être également gravés, un blason, ou encore un portrait.

Sur les plaques personnalisées, vous choisissez à la fois votre matière, votre message, mais aussi sa forme.

Conçues pour résister au climat, nous vous garantissons la solidité de nos plaques funéraires.

L’ex-voto est, selon la définition, « un objet offert pour l’obtention ou en remerciement d’une grâce ». Ces offrandes étaient une constante de la civilisation latine. Elles étaient disposées en offrande dans des sanctuaires consacrés ou aux divinités concernées. On en trouve de deux sortes : la première, symbolique, représente une aliénation ancienne, comme un bandage ou une béquille, parfois des chaînes, présents d’esclaves affranchis ou de prisonniers libérés, et s’offre en remerciement. La seconde est une offrande manufacturée, généralement à caractère artistique ou artisanal, spécialement façonné, qui accompagne plutôt une demande.

Généralement venues d’Italie et de Provence, et depuis le haut moyen Âge, de nouvelles formes d’ex-voto, ont vu le jour : les plaques peintes. Elles représentent l’objet de la supplique, ou des scènes montrant à quel point le quotidien était difficile, ces ex-voto étaient destinés à illustrer les prières.

Les portraits vont peu à peu disparaitre, en même temps que l’émergence de la pratique des plaques funéraires. On passe alors de la supplique au message tourné vers le deuil et l’hommage. Le message n’est plus tourné vers Dieu, mais vers le défunt.

La pratique perdure et nous réalisons des messages de remerciements gravés sur des plaques de marbre.